Passer directement au contenu principal

… toujours tendue vers l’avenir

Pendant les deux dernières décennies, la structure démographique d’Helsinki a beaucoup évolué. Dans les années 70 encore, le centre-ville abritait principalement des personnes âgées ; les jeunes et les familles avec enfants préféraient la banlieue.

Dans les années 90, toute la région d’Helsinki a connu un flux important de migration principalement interne. La population des anciennes banlieues avait aussi pris de l’âge et souhaitait à son tour emménager en centre-ville. Les plus jeunes s’installaient dans les nouvelles agglomérations «branchées » de la banlieue.

Helsinki a quasiment toujours été une ville qui attire des jeunes, des étudiants et des personnes qui veulent y commencer leur carrière. Mais, à la différence des années d’après-guerre, ces personnes y ont le plus souvent emménagé seules ; dès les années 90, les ménages helsinkiens étaient constitués en majorité d’une seule personne.

Les études internationales, qui attestent de l’excellence d’Helsinki en ce qui concerne la sécurité, la qualité de vie ou même le coût de la vie, encouragent tous les Helsinkiens à continuer d’améliorer leur ville.

Helsinki s’est donné un aspect plus ouvert et international. La Ville a attaché beaucoup d’importance à son image en mettant l’accent sur le bien-être quotidien de ses habitants, le standing du logement et la logistique. La culture est devenue un élément  primordial de la stratégie de la Ville. De son succès témoigne l’élection d’Helsinki en tant que Capitale culturelle européenne pour 2000 et Capitale mondiale du design pour 2012.

Durant la dernière décennie, Helsinki a également mis l’accent sur les deux éléments naturels qui la caractérisent : la mer et la verdure. Des rues du centre-ville ont été transformées en rues piétonnes, de nouveaux quartiers ont été construits dans l'espace libéré des anciens ports et des anciennes zones industrielles.

 



10.12.2014 07:43